0

Voici ma conversation avec Oralk, habitant actuel de la 9ème dimension, ex habitant de l’Atlantide

« Je vois que tu m’appelles et j’ai bien vécu au temps de l’Atlantide qui était à la pointe de l’Inde, à environ 70 kms. Nous étions dans une petite île qui faisait à peu près 100 kms sur 30. Nous étions comme les hindous qui étaient nos frères, simplement nous étions plus évolués qu’eux. Ils sont devenus très spirituels après. Or, nous, nous étions vraiment, comme les bouddhistes sont, c’est à dire à vouloir faire le moins de forces négatives pour que les gens n’aient pas de problème. On avait vraiment une spiritualité accomplie. On était dans la tranquillité et la quiétude, nous étions vraiment des initiés de la plus belle lumière.

On était environ 145 personnes. Lors de notre propre évolution nous avions vécu sur le continent de l’Inde où nous avions eu plusieurs vies, nous étions très lumineux avec beaucoup plus de vies derrière nous que vous. Le temps s’accélère mais ne donne pas les mêmes références. On avait eu 47 vies, et là j’avais compris que la beauté de la vie c’était vraiment la lumière, l’amour, le respect de la nature, c’était la grâce d’avoir une âme, c’était la grâce de savoir que la réincarnation existait. Nous étions tellement lumineux, que nous avions le coeur sur la main avec nos frères. Notre lumière était plus belle que l’hindouisme actuel, proche de la chrétienté d’ailleurs. Et c’était des forces qui étaient tellement lumineuses que nous vivions très vieux, j’ai vécu à cette époque là jusqu’à 96 ans et je dois dire que j’étais encore en forme et positif dans le sens que je pouvais m’occuper de mes propres affaires.

On méditait, mais on n’était pas comme les yogis qui veulent faire passer le temps sans s’en occuper, on travaillait quand même la terre, on faisait ce qui était nécessaire pour notre alimentation. Nous avions des ordinateurs car nous étions un peuple très évolué, il y a 4 ères.

La Terre a eu des bouleversements et l’Atlantide n’est venue dans l’esprit des êtres que par télépathie. Personne ne l’a rencontré, personne n’y est allé parce que justement, il y a eu un tel bouleversement qu’elle s’est engloutie. On ne trouverait plus maintenant ses restes car c’est tellement envahi de vase, de sédiments que personne ne retrouverait rien. En plus nous n’avions pas, comme les temples grecs, des constructions dures, nous vivions très sommairement, c’était notre âme qui était très évoluée.

On était dans une tranquillité remarquable, on se tenait au courant de tout ce qui se passait, mais on ne voulait pas participer à ce brassage des vies qui s’échangent des forces. »

Tags:

Laisser un commentaire



christestseigneur |
Le journal de la Grenouille |
israel12 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Source de Vie
| courspdv
| paroissesaintemariemadeleine