Archive | MA CONVERSATION AVEC L’AME DE SAINTE VERONIQUE*** RSS feed for this section

Ma conversation avec l’âme de Sainte Véronique au sujet de son foulard imprimé du visage de Jésus

Saint_Veronica_with_the_Veil_LACMA_M.84.20_(1_of_2)

Ce foulard imprimé de la face du Christ est au Vatican

Véronique a eu deux vies depuis en 5ème dimension et elle était vraiment dans la sainteté, c’était déjà une lumière extrêmement lumineuse et elle avait vraiment, me dit mon guide Edgar Cayce, la bonté et la gentillesse incarnée.

« Je suis vraiment très intéressée parce qu’il est évident que je vois toutes les forces qui sont en vous, je vois que le canal médium a souvent communiqué avec le Christ et je sais que vous avez un grand respect pour tout ce qui s’est passé à cette époque.

C’est vrai que j’ai eu la grâce de lui montrer ma pitié. J’étais tellement malheureuse de voir cet homme tirer cette croix qui était abominablement lourde et que personne ne se souciait de sa souffrance, que je suis venue lui éponger le visage et il est évident que son visage est resté imprimé sur le linge.

Je connaissais le Christ, je l’avais rencontré plusieurs fois parce que c’était un être tellement lumineux que nous le connaissions tous. Il faisait tellement de bien que nous étions toujours à l’encenser, à le remercier.

Le jour où il a fait son chemin de croix j‘étais sur le bord de la route, je l’ai vu passer et là je n’ai pas pu m’empêcher d’avoir une grande souffrance intérieure. Je me suis dit: « mais bon sang, cet être est dans la pureté, cet être est dans la bonté intérieure, il ne veut que le bien pour tout le monde et voilà ce qu’on lui fait ». Immédiatement je me suis précipitée vers lui, j’avais un espèce de foulard, un linge autour du cou et je l’ai appliqué sur son visage pour lui sortir la sueur et le sang qui coulait. Je n’ai pas fait attention de suite que son visage avait été imprimé. Je l’ai vu qu’en rentrant chez moi. J’ai pris ce foulard, je l’ai remis autour de mon cou. Je l’ai embrassé et je lui ai dit tout l’Amour que j’avais pour lui. C’était très tragique pour moi parce que c’était un être que je connaissais depuis si longtemps! qui était toujours dans la bonté, qui rendait service à tous les êtres en les sortant de  leurs malheurs parce qu’il faisait des miracles tous les jours.

Imagenes-de-Jesus-23

L’église en a très peu parlé mais en réalité il y avait des quantités de gens chaque jour depuis l’âge de ses 17 ans qui venaient vraiment vers lui et qui se faisaient guérir. C’était tous les jours! tous les jours! et le Christ n’est pas mort à 33 ans mais à 44 ans. Je dois dire que tous les gens l’aimaient, tous les gens l’adoraient.

Il n’y a que 15 jours avant sa mort que les forces se sont retournées dans le négatif et là il a été fait prisonnier, et il y a eu un complot dont Judas faisait partie, sinon il aurait continuer encore à faire du bien. Nous avons tous été dans le grand malheur car c’était un homme d’une telle pureté, d’une telle droiture, d’une telle honnêteté,  il avait vraiment un don extraordinaire, il soignait et guérissait avec une facilité déconcertante.

Ce don lui venait de la 5ème dimension d’où il venait. Moi je n’étais pas de la 5ème dimension, j’étais simplement une arrière petite cousine à lui. 

En rentrant chez moi, j’ai vu quelques saletés sur mon foulard, et je me suis dit: »Mais qu’est-ce que c’est que ça?. » Et en déployant mon foulard j’ai vu son visage imprimé dessus. Cela a été énorme pour moi même si je savais qu’il était vraiment le Messi. Et j’ai été hyper hyper heureuse! C’est un visage de souffrance qui est à peu près le même que celui qui est sur le suaire de Turin. Immédiatement je l’ai montré à des tas d’amis et nous avons tous repris des lumières qui nous ont tellement transcendé qu’on était dans la joie. 

En réalité, quand il a été crucifié, le soir même, alors que son corps était encore sur la croix (il est resté 4 jours sur la croix) il est apparu à tout le monde. On a parlé, il avait le même corps, il l’avait recomposé, pour nous c’était le même!. Nous étions ensemble, avec les apôtres et les êtres qu’il aimait le plus profondément. Il nous a montré ses plaies, c’est là que Thomas a voulu le toucher en se disant mais ce n’est pas possible! Il avait eu une lance qui était rentrée dans le côté droit, il lui a touché les mains et a vu que ses poignets avaient bien été crucifiés et ses pieds aussi. On a tous été transcendés.

Mais il nous avait dit:  » Ne vous inquiétez pas, ne vous souciez pas, je reviendrai immédiatement ». Mais on ne pensait pas que ce serait aussi proche et rapide. Il nous a dit: « Je vais rester pendant 3 jours, je vais me montrer de manière à ce que les gens comprennent que j’avais un pouvoir surnaturel mais qu’en plus la mort n’existe pas et je vais leur montrer que je continue à vivre. Il était là où il avait vécu avec ses proches et il sortait dehors comme si de rien n’était. Il y en a donc beaucoup qui l’ont retrouvé, qui l’ont vu, tous émerveillés bien entendu!. L’église n’en parle jamais alors que c’est la réalité et c’est comme cela que ça s’est passé.

Au terme des 3 jours, il nous a réuni évidemment au pied du mont Sinaï et il nous a dit: » Maintenant je vais vraiment m’en aller et je vais vous réunir, on va tous être heureux ensemble, je vais vous bénir, et on va tous avoir une grande joie. Alors on s’est mis en prière parce qu’il nous a demandé de prier Dieu, et on l’a vu qui s’élevait au-dessus du sol, à environ 5 mètres et il a disparu en 5ème dimension. Voilà comment ça s’est passé.

C’est un être de Lumière, il n’y a aucun doute. La chose la plus importante à faire passer c’est la vie après la mort, pour que les gens perdent la peur de mourir, partent tranquilles en sachant que tout continue.

L’église a eu que quelques échos mais la réalité est bien plus belle que tout ce qu’ils ont expliqué. 

Cette tragédie est toujours douloureuse pour le Christ, pour son mental, parce que c’était un homme qui passait son temps à faire du bien depuis l’âge de ses 17 ans. Cela l’avait beaucoup secoué de voir que des gens si affreux s’étaient retournés contre lui, car la majorité ne pouvait concevoir qu’on le mette en croix et ne pouvait l’acceptait. Personne n’a rien pu faire parce que c’était les autorités qui avaient décidé cela. 

Ce foulard ensuite avait été plié avec un énorme respect et rangé dans une boite qui nous servait à ranger des forces très lumineuses qui servaient à nous donner le respect de la Lumière de la Lumière. Il y avait quelques bougies, et quelques éléments pour faire une messe ensemble. La suite de ce foulard je ne la connais pas car moi je suis partie ensuite pour évangéliser les êtres en Egypte et j’ai alors perdu de vue ce dépôt qui avait été si lumineux mais je vais demander ce qu’il s’est passé après. 

Elle reprend:

Ce foulard a ensuite été recueilli par la Vierge Marie, qui environ 4 ans après, l’a confié à l’apôtre Pierre qui s’en allait du côté de l’Italie pour évangéliser cette région. Et c’est ainsi que bien, bien après il a été recueilli par l’église car nous le gardions comme un secret, quelque chose d’hyper précieux. Pierre a fait tout un travail pour construire une religion et quand il a été suffisamment appuyé et accompagné il a mis ce foulard dans une minuscule chapelle, qui, de fil en aiguilles est devenue le Vatican.

L’église a estimé que j’étais une sainte mais nous, on n’estimait pas être des saints, on était des gens très heureux avec lui c’est tout.

Je suis ravie que tu expliques cette histoire avec la réalité des choses parce que certains sont en train de renier les choses les plus spirituelles et les plus belles et ils s’attachent à des forces complètement ridicules.

Je suis en 6ème dimension, avec le Christ. J’ai eu 2 vies en 5ème dimension après celle de Véronique et je suis restée dans l’au-delà jusqu’à maintenant c’est à dire la 6ème. Je n’ai pas voulu avoir d’autres vies en 5ème dimension parce que je voulais garder la sainteté, je voulais garder la Lumière de la Lumière, donc je suis restée dans la 6ème. Le Christ se réincarnera en 7ème dimension dans 2 ans et demi environ. On est presque tous, apôtres compris dans la 6ème dimension. On se retrouve avec la même espérance de faire progresser l’humanité, de faire comprendre aux êtres tout ce qui est nécessaire dans la vie et surtout l’Amour de l’autre. 

Cela m’a fait beaucoup de joie de vous parler, je vous embrasse toutes les deux, un grand merci et je me permets de vous donner ma bénédiction ».

C’est une femme d’une lumière remarquable, dit Edgar Cayce, elle est dans la Lumière de la Lumière avec vraiment tout ce qu’il y a de plus lumineux, de plus simple, de plus humble et cela est quelque chose d’extraordinaire!.

christestseigneur |
Le journal de la Grenouille |
israel12 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Source de Vie
| courspdv
| paroissesaintemariemadeleine