Archives des tags : âme

Réincarnation et karma selon Edgar Cayce

Réincarnation et karma selon Edgar Cayce dans LE KARMA***** 601601_428034177289050_1643304500_n

Réincarnation et karma

Que disent les lectures d’Edgar Cayce sur la réincarnation et le karma ?

Qu’est-ce au juste que la réincarnation ?

Les lectures d’Edgar Cayce affirment que chacun de nous mène des vies successives dans le but d’évoluer spirituellement et de retrouver la pleine conscience de sa nature divine. Elles excluent la transmigration des âmes, selon laquelle les humains pourraient se réincarner sous forme animale. En substance, elles procurent un cadre philosophique au passé, en mettant l’accent sur la façon d’assumer notre existence actuelle : nous devons vivre l’instant présent, tout en développant notre âme et en nous aidant les uns les autres. D’après Cayce, le parcours que nous avons effectué nous a conduits où nous sommes. La chose essentielle n’est pas qui nous avons été ou ce que nous avons fait auparavant, mais comment nous réagissons face aux opportunités et aux épreuves qui surviennent maintenant, ici-même. En effet, ce sont nos choix et nos actions du moment, issus de notre libre arbitre, qui importent réellement. La perspective de Cayce, en aucune manière fataliste, ouvre des horizons quasi illimités.

Dans les lectures, Edgar Cayce signala aussi les dangers d’une compréhension erronée de la réincarnation. Il indiqua que certaines théories en altéraient la véritable signification. En particulier, toutes celles ne reconnaissant pas la libre volonté créaient ce qu’il appelait « un croquemitaine karmique », c’est-à-dire une idée incorrecte qui ignorait les actes authentiques et les rapports étroits liant le karma, le libre arbitre, la destinée et la grâce. Encore de nos jours, la réincarnation est souvent interprétée, à tort, comme un enchaînement inéluctable d’expériences et de relations imposées par le karma. S’il en était ainsi, nos décisions antérieures nous contraindraient à suivre une trajectoire jalonnée d’événements spécifiques, et notre avenir serait déjà fixé. Ce point de vue diverge totalement de celui de Cayce, car les lectures précisent que le passé ne fournit qu’une conjoncture possible ou probable. Elles montrent que, loin de se comporter en simple spectateur, parfois réticent, l’être humain joue un rôle dynamique dans le déroulement de sa propre existence.

Le mot « karma » est un terme sanskrit signifiant « action, œuvre ou acte ». Parce qu’il désigne nos actes et leurs conséquences sur notre sort tout au long de nos incarnations, on lui prête communément le sens de « cause à effet ». Les lectures s’accordent avec cette définition, mais y ajoutent la notion philosophique inédite et exclusive que le karma peut être envisagé comme une mémoire. Il ne s’agit donc pas d’une « dette » à payer conformément à un barème universel, ni d’une série d’expériences déterminées par nos actions bonnes ou mauvaises. Le karma n’est qu’une mémoire, une source d’information contenant des éléments positifs et d’autres négatifs en apparence, où le subconscient puise les renseignements qu’il utilise dans le présent. Ceci explique, par exemple, les affinités ou les animosités spontanées que nous ressentons à l’égard de certaines personnes. Bien que cette mémoire subconsciente se reflète dans notre physionomie et influence nos pensées, nos réactions et nos décisions, nous avons sans cesse la possibilité de recourir au libre arbitre pour orienter notre vie.

 Les lectures de Cayce mentionnent que quand nous décédons, nous ne nous réincarnons pas immédiatement. Puisque ce que nous appelons ici-bas « subconscient » devient notre conscient dans l’au-delà, l’âme récapitule tout ce qu’elle a traversé et sélectionne, parmi les leçons qu’elle doit apprendre, celles qu’elle se sent capable d’assumer maintenant afin de continuer son évolution. Elle attend alors le moment propice pour renaître sur la terre. Elle retourne d’ordinaire dans un milieu qu’elle a connu au préalable. En outre, elle choisit l’entourage et les conditions (parents, famille, lieu, époque, etc.) qui lui permettront de se perfectionner et d’accomplir ce qu’elle espère réaliser. Cependant, ses expériences dépendront de la manière dont elle emploiera son libre arbitre à l’intérieur  de ce contexte. Nous pouvons en effet considérer nos tribulations comme des obstacles et des pierres d’achoppement ou, au contraire, les transformer en situations bénéfiques, en opportunités d’élever notre niveau de conscience. Le processus de réincarnation se poursuit jusqu’à ce que nous personnifiions l’amour  universel dans le monde et exprimions notre essence divine dans  tous les aspects de la vie sur terre.

Il convient de noter que talents et qualités ne se perdent  jamais, de sorte que les facultés cultivées dans chaque incarnation augmentent le capital du futur. Ainsi, le don des enfants prodiges est la résurgence d’un talent exploité dans une ou plusieurs existences précédentes. Par ailleurs, un excellent professeur de littérature pourra avoir été écrivain, historien et scribe dans des vies antérieures. En fait, nos aptitudes se manifestent en fonction du motif de notre incarnation actuelle. Les lectures révèlent que le karma ne s’établit pas entre les individus, mais uniquement envers soi, en d’autres termes que « l’on est toujours confronté à soi-même ». Le cours de notre existence se fonde par conséquent sur les décisions que nous prenons afin de répondre à la conjoncture que nous-mêmes avons suscitée. Néanmoins, la notion la plus délicate à saisir reste que nous sommes en général amenés à résoudre nos propres problèmes karmiques par l’intermédiaire de nos rapports avec autrui. Voilà pourquoi, au lieu de nous attribuer l’entière responsabilité de nos échecs et de nos déceptions,  nous avons tendance à en rejeter la faute sur nos semblables.

Ainsi notre karma nous est personnel, cependant nous nous sentons constamment attirés par les gens ou les groupes nous offrant des occasions favorables de l’assumer. De façon analogue, ceux-ci viennent vers nous dans leur cheminement individuel pour endosser leur mémoire karmique. Nos interactions avec les autres nous permettent donc d’être confrontés à nous-mêmes et de vivre des événements qui nous enseignent et nous aident à progresser sur le sentier spirituel. Les épisodes passés ensemble réapparaissent souvent, lors d’incarnations ultérieures, en tant que liens familiaux, professionnels, culturels ou ethniques. Les lectures soulignent que nous ne rencontrons jamais quelqu’un accidentellement, car il n’y a point de coïncidences. De même, nous n’éprouvons dès l’abord de vive sympathie ou antipathie, qu’à l’égard de personnes que nous avons connues auparavant. Nous devons subir les conséquences de nos choix, actes et attitudes antérieurs. La Bible déclare : « Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. » Les adeptes de la réincarnation expriment cette vérité par : « Nous attirons  ce qui nous est semblable. » Cela implique qu’un jour nous endurerons des souffrances similaires à celles que nous avons infligées aux autres, ou que nous goûterons aux incidences que nos décisions ont eu sur eux. À l’inverse des doctrines fatalistes nous vouant à un sort immuable, la théorie de Cayce affirme que nous demeurons maîtres de notre destinée. En effet, nous avons la possibilité de contrôler nos pensées, nos paroles et nos actions, et de choisir notre comportement envers les circonstances que nous avons nous-mêmes engendrées. Comprenons que tout ce qui se produit dans notre existence est le fruit de notre propre création, et que nos épreuves contribuent toujours à notre  développement lorsque nous les regardons comme des opportunités  de corriger les erreurs du passé ou d’acquérir sagesse et entendement.

Découvrir la raison pour laquelle nous sommes dans telle ou telle situation n’est pas le principal : ce qui compte vraiment est la manière dont nous nous disposons à y faire face, car de nos réactions naissent nos expériences futures. Ainsi, deux personnes pourront adopter une attitude très différente dans un cas comparable, par exemple la perte d’un emploi. Tandis que la première sombrera dans l’angoisse et l’amertume, la seconde verra  là une occasion inespérée de refaire sa vie et de se consacrer à quelque activité la passionnant de longue date. La réincarnation est un concept qui figure dans les grandes religions du monde et ne se limite pas aux philosophies orientales. Elle professe la tolérance et la compassion, répond à de nombreuses questions et donne un sens aux moindres aspects de l’existence. Utile pour certains, elle reste matière à controverse pour d’autres. Néanmoins, ce que les tiers peuvent en penser n’est guère pertinent. Les adeptes avisés savent que divers milieux, conditions et circonstances ont marqué leurs vies successives. S’ils croient en la réincarnation, ce n’est pas afin de s’appesantir sur le passé ou de s’enorgueillir d’avoir peut-être joui de célébrité précédemment. Mais ils se servent de cette connaissance dans le dessein de croître en esprit et de contribuer à améliorer le monde dans lequel nous vivons. La citation suivante de Cayce  illustre l’idée à merveille :
« Déterminez dans quel but vous recherchez cette  information. Si c’est afin de savoir que vous avez vécu, êtes mort, et avez été enseveli sous le cerisier au fond du jardin de grand-mère, cela ne fera pas de vous un meilleur voisin, citoyen ou parent ! Par contre,  si c’est pour apprendre que vous avez prononcé des paroles blessantes, ce dont vous vous êtes senti coupable, et que vous pouvez maintenant vous racheter en agissant de façon  juste, alors oui, cela en vaut la peine ! »

Le karma

Qu’est-ce que c’est? C’est ce qui expliqué dans cette page.

Le karma collectif

Qu’est-ce que c’est? Il y en a rarement, ce sont des forces bloquées à un endroit géographique, ou ville ou village.

Le chemin initiatique

Qu’est-ce que c’est? C’est de suivre la meilleure des lumières et d’essayer d’avoir une morale très très lumineuse.

Croyez-vous en la réincarnation? ça vous inspire quoi?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

S’efforcer chaque jour de garder le lien avec le monde de la lumière

baptism.jpg

Lorsque vous êtes connecté à nous, vos guides de l’au-delà, tout peut vous paraître simple, vous avez l’impression que les dépassements, les lâcher-prises, l’acceptation, l’Amour inconditionnel sont à votre portée.

Lorsque vous êtes repris par votre vie, l’énergie de l’ego si puissante voile votre devenir, elle voile en fait ce que vous êtes réellement et vos comportements redeviennent comme ceux de beaucoup de vos frères humains (quoique vous ayez déjà beaucoup intégré, beaucoup compris) mais par moments vous redevenez totalement humains, nous aimerions même dire humains dans l’énergie de l’animalité. Ce n’est pas, comme vous pourriez dire sur terre, une critique, c’est que vous fonctionnez de trois façons différentes dans votre fréquence vibratoire :

- Toutes vos pulsions, tous les désirs que vous ne pouvez pas contrôler, toute votre violence et aussi toutes vos colères font encore partie de votre animalité.

- Tous vos désirs de sagesse, de bonté, d’Amour, de beauté font partie de l’homme.

- Tous vos désirs d’Amour Inconditionnel, de Lumière, de compréhension, d’intégration, votre désir d’aller toujours plus haut dans la recherche, de vous projeter le plus haut possible pour atteindre les Energies Christiques qui vous sont maintenant nécessaires, tout cela fait partie de l’homme spirituel.

Vous abandonnerez petit à petit l’homme animal, vous vous retrouverez de plus en plus dans l’homme humain pour atteindre par moments l’homme spirituel jusqu’à ce que vous vous y installiez définitivement.

Chaque jour, par nos pensées, nos sentiments et nos actes, mais aussi par la méditation et la prière, nous devons nous efforcer de garder le lien avec le monde divin, afin de continuer à vivre dans notre âme et dans notre esprit. Et notre âme et notre esprit nous inspirent une tout autre façon de voir et de sentir les choses. Quand l’âme et l’esprit parlent en nous, tellement de peines s’effacent, tellement de souffrances aussi !. et elles se transforment même en paix, en sagesse, en compréhension du sens de la vie.

C’est seulement lorsque votre conscience se dilate que vous êtes ouverts(es) et réceptifs(ves) au nouveau, que vous pouvez vous accorder à de nouvelles pensées, de nouvelles idées et de nouvelles façons de vivre.

Soyez préparés à voir vers de plus hautes dimensions et ouvrez-vous aux chemins de l’Esprit. Il y a beaucoup de choses que vous pouvez comprendre et accepter intuitivement mais devant lesquelles la raison est perdue. Ne perdez pas votre temps à vouloir tout éclaircir avec la raison. Soyez plutôt prêts(es) à vivre avec l’intuition et l’inspiration. Lorsque vous le faîtes vous fonctionnez alors à partir d’un état élevé de conscience et vous devenez réceptif au nouveau.

Vous devenez un canal clair qui permet au nouveau de se déployer dans et à travers vous.

Elevez votre conscience du négatif vers le positif, du destructif vers le constructif, de l’obscurité vers la lumière, de l’ancien vers le nouveau et voyez ce qui se passe.

Vous verrez que l’ancien disparaîtra révélant la gloire du nouveau! C’est vrai!!

Vivre avec la Lumière

copiedemouette20sur20coucher20de20soleil.jpg

Rencontrer la lumière peut se produire de différentes façons

La lumière est la source de tout échange !
Tout ce qui vit est luminescent et c’est la lumière qui permet aux informations de passer.
Notre champ de possibilités est infini. Plus la lumière est grande en nous et plus nous pouvons agir dans la matière, et à l’inverse, moins il y a de lumière et plus nous sommes plombés dans la matière.

Comment mettre de la lumière dans notre vie ?

En s’ouvrant à la lumière du soleil et en se branchant sur sa force. De manière basique pratique… en ouvrant ses volets et ses fenêtres, en marchant dans la nature, en méditant à la lumière d’une bougie ou d’un feu, en focalisant son intention sur un cristal lumineux, en priant, en regardant un paysage ensoleillé, une fleur, un animal… en s’habillant en clair et en souriant à la vie même en se forçant, en entrant dans ses cristaux intérieurs… et tout ce qui peut aider à focaliser notre attention sur la lumière.
A chacun de trouver sa méthode.

Lorsque vous sentez cette lumière activée en vous, émettez alors votre choix en prenant la position de la source de l’émission.

« Je suis  la lumière de ma vie, je suis lumière, je m’illumine désormais ».

« Je deviens la personne aimante et aimée que je désire vivre au quotidien ».

« Je m’élève dans mon travail, mes capacités sont reconnues et valorisées ».

« Je progresse dans la matière de mon choix avec succès ».

« Je remplis ma vie de lumière et j’agis de plus en plus pour l’humanité ».

Prenez simplement conscience que ce Je est la lumière de la source divine activée en vous qui ‘codifie’ votre vie.

Pour réveiller en nous l’énergie de l’âme, il nous faut aussi être en contact avec un catalyseur. Ce catalyseur peut aussi bien prendre la forme d’un autre être vivant que d’un lieu magique, d’une méditation profonde qui nous permet de trouver la lumière. Ce catalyseur ne fait rien, il se contente d’être et par sa présence éveille en l’autre la dimension de l’âme.

Vivre la lumière

Au moment où l’être qui est près de l’éveil et qui rencontre ce catalyseur rentre en contact avec l’éveil, il va se produire un certain nombre de modification au niveau physiologique, énergétique et bien évidemment au niveau de la conscience. Des étapes successives et très variables quant à leur durée et selon les individus, vont apparaître.

Un monde merveilleux va alors s’offrir à eux et va les rendre très heureux de vivre.

Vivre avec l’au-delà

Vivre avec l'au-delà dans VIVRE AVEC LE MONDE DE LA LUMIERE ** 181645_303920889981_5929301_n

Notre société ne nous apprend pas l’essentiel: 

Qui sommes-nous?

D’où venons-nous?

Pourquoi sommes-nous là?

Où allons-nous?

La spiritualité nous apprend cet essentiel.

Dès l’enfance, après 5 ans, nous devrions savoir que l’au-delà existe, nous devrions apprendre à conserver notre télépathie de naissance pour communiquer avec les êtres lumineux du monde de la lumière et seulement avec eux.

Nous devrions savoir, que ces mondes invisibles qui nous entourent sont une réalité, que la mort n’est qu’un petit passage vers une autre forme de vie, qui est parmi nous, là toute proche. Que là, à côté de nous, nous avons toujours et tous les jours des êtres chers à notre âme qui viennent nous voir, nous donner de l’énergie.

Nous devrions savoir tout cela, quelle force alors ressentirions-nous, quelle joie de ne pas se sentir seul, de savoir que nos parents « décédés » sont toujours là, près de nous, que dès qu’on pense à eux, ils sont là, grandeur nature et à l’écoute. Si vous saviez comme il est pénible pour eux de ne pas pouvoir communiquer avec nous, de nous voir croire qu’ils n’existent plus!. 

Alors quelle joie serait-ce aussi pour eux de savoir que l’on sait qu’ils sont là et que nous savons qu’il n’y a personne dans les cimetières. 

Imaginez ces deux mondes ensemble, la mort ne serait plus ce qu’elle est, on partirait le coeur léger dans la joie de retrouver les ancêtres aimés, la famille partie et de rester près de ceux qu’on aime. ça changerait tout!. Et ce serait juste.

On partagerait tout en conscience, avec nos âmes préférées, le repas, le réveil, le jardinage, le bricolage, les études, nos joies, nos voyages, nos courses, nos secrets.. Même s’ils sont au courant de tout, puisqu’ils nous voient et savent lire nos pensées dans notre cerveau. Je vis ainsi, et c’est fabuleux! Ils n’attendent que ça, VIVRE avec nous!. Voir que l’on sait qu’ils sont là. Et quand des personnes me contactent pour avoir un message de leur cher « disparu » et qu’elles apprennent qu’il est dans leur salon tous les jours, ça les scotche! Mais après, elles vivent avec, elle lui parle et ça les rassure. Ils nous entendent et nous voient exactement comme nous.

Tant de personnes redoutent la mort, mais si on apprenait cela à l’école, on aurait des vies plus paisibles. 

Alors de grâce, vous qui savez, pensez à des personnes qui vous étaient chères et qui étaient droites, loyales, respectueuses, généreuses, joyeuses, lumineuses, douces.. et parlez avec elle ou pensez à elle en partageant des choses belles, réconfortantes, joyeuses, tendres, cela les comblera de joie et leur donnera de la force.

L’au-delà est un état, entre deux dimensions, la nôtre la 3 ème et la 5 ème où nous allons ensuite quand nous sommes en fin de cycle terrestre. On y fait plein de choses ou l’on s’y repose. Les enfants qui très tôt savent se servir d’un ordinateur, ou autre, et bien c’est durant leur séjour dans l’au-delà qu’ils ont appris. Il y a vraiment une Vie après cette Vie!

Dans l’au-delà, il y a tout ce qui est « mort » sur terre, du simple microbe, aux arbres, aux insectes, aux animaux terrestres et aquatiques et aux humains. La terre garde les corps, l’au-delà recueille les âmes et cela depuis toujours!.

Inlassablement nous allons et venons d’ici à l’au-delà et de l’au-delà à ici. C’est un phénomène divin extraordinaire. C’est grandiose cette vie qui se prolonge de cette façon.

Je vous demande de demander à vos chères âmes de se donner du courage, et de nous aider à sortir la Terre de son marasme actuel. On a un grand besoin de bonnes volontés de l’au-delà pour aider les milliards de personnes qui souffrent sur Terre et pour sauver la planète.

Merci à vous.

Qu’est-ce que l’âme?

260351_491994897535623_2145160022_n  

 

Mais qu’est-ce que l’âme me direz-vous?

Cette article est le fruit de mes conversations avec des centaines d’âmes de lumière.

L’âme comprend 2 parties, distinctes et indissociables, la partie incarnée dans notre cerveau et la partie supérieure qui sait tout et voit tout, qui nous attend toujours dans l’au-delà. Cette partie supérieure appelée aussi soi supérieur a l’aspect physique de la jeune personne que nous étions dans cette vie. Cette partie supérieure de notre âme est en nous et près de nous. Imagine donc que tu as près de toi toujours mais invisible, la jeune personne que tu étais quand tu as commencé à te construire. A ta mort, cette partie supérieure aimantera la partie incarnée de ton âme qui loge dans ton cerveau, dans l’hypothalamus et elles fusionneront comme à chaque retour à la maison du père. Notre âme est toujours jeune, elle a les forces de notre jeunesse, c’est à dire environ 17-30 ans.

L’âme, condensation d’énergie est consciente de tout ce qui se programme en nous et de tout ce qui se traite sur la planète et dans l’univers car elle est en télépathie avec tout et tous. Elle comprend le passé de toutes nos vies antérieures. Conscient, inconscient, subconscient forment l’âme. Le subconscient et l’inconscient représentent la partie de l’âme en relation avec l’extérieur, le cosmos, la planète. L’esprit, est le relais entre notre réalité et l’âme. Les films de nos vies passées sont dans l’âme et sont accessibles aux âmes guides de l’au-delà. Ils ont la vision de nos vies antérieures ce qui leur permet de comprendre nos problèmes actuels quand l’origine de nos maux est karmique. Ils savent exactement quel événement déclenche notre mal-être actuel. Ils le voient instantanément dans notre cerveau. Les âmes ont des pouvoirs que nous n’avons pas.

L’esprit qui est ce qui construit la vie, est donc le relais entre l’âme et notre conscience extérieure c’est à dire ce que l’on voit de la vie.

Les annales akhashiques sont la bibliothèque de l’univers et de notre âme où chaque événement marquant de nos vies y est enregistré.

L’âme est la somme de toutes nos vies bactériennes, minérales, aquatiques, végétales, animales puis humaines, la personnalité qui s’est construite et qui nous a amené à ce que nous sommes maintenant. C’est notre conscience et la somme de toutes nos cultures. Une vibration qui se fond dans l’énergie.

L’âme nous guide, en général elle est responsable, suit et traite notre vie d’incarné, essaie de nous donner les bonnes instructions, de nous permettre de faire ce qu’il faut car nous sommes ignorants dans la matière. Pour bien la capter il faut toujours se donner une volonté positive et maintenir l’écoute avec le très haut car nous sommes toujours in fine guidés par les grands au dessus de nous même si on n’a pas une télépathie performante. En pensant à eux on reste dans le sillage de ce qui doit être fait. Les grands représentent et vivent dans toutes les dimensions supérieures à la terre. Il faut penser à eux, avec reconnaissance. C’est comme si on pensait à Dieu pour avoir l’intuition de bien vivre.

L’âme siège dans le cerveau et dans l’hypothalamus tout comme nos pensées et c’est le film de toutes les mémoires de nos vies antérieures, mais l’âme est aussi notre corps éthérique qui nous sert à bouger dans la matière. Sans ce corps très fin de 3 mms d’épaisseur qui entoure notre corps physique nous serions comme des statues. Il réalise nos demandes comme avaler, courir, cligner des yeux etc…

Tout est télépathie, du microbe à nous, mais nous, nous ne savons plus utiliser la télépathie comme avant. Quand vous voulez parler à une âme il y a en vous spontanément et vitesse lumière un contacteur immédiat, puis un canal qui permet de donner la réponse dans votre tête. C’est donc cela la télépathie, nous l’avons tous. Retravaillez votre télépathie. Toutes les âmes terrestres humaines ou animales communiquent entre elles et avec les E.T par télépathie. Nous sommes tous reliés par des filaments invisibles de cerveaux à cerveaux.

Imaginez une pêche avec un noyau: L’âme est le noyau et le reste est la vie dans la matière.

Quand nous nous incarnons nous avons tous un voile par rapport à l’âme et donc nos souvenirs de vies antérieures.

Quand l’âme monte cela veut dire qu’elle doit se rendre libre en se libérant des forces terrestres qui nous retenaient dans une volonté égocentrique. C’est un mécanisme. L’âme doit évoluer aussi.

La plupart du temps la personnalité incarnée est en contraste avec son âme, c’est rare d’être en osmose. En contraste veut dire, que vous pouvez avoir par exemple, une personne blessante, peu lumineuse qui possède une âme lumineuse et le contraire. Dans le premier cas, c’est souvent parce que la personne vit séparée de son âme, elle est athée, ignore ce qu’est une âme, a peur de savoir, a été influencée par son entourage, son éducation, ses croyances etc… et donc, elle vit séparée de la source. Dans le cas contraire, la personne sait au fond d’elle qu’elle doit faire le bien pour faire évoluer son âme. Et c’est pour elle une lutte intérieure du bien contre la mal. Nous sommes un peu comme des marionnettes, plus ou moins bien guidées, tout dépend de notre sensibilité, réceptivité, de notre karma, de notre lumière, de notre foi en Dieu et en le bien. On récolte comme notre âme ce que l’on a semé.

Conseils aux médiums et voyants:

Dans l’astral de l’au-delà (état intérieur des âmes) il y a plusieurs niveaux: le bas qui représente des âmes de farceurs, de voyous, mal intentionnées et dangereuses, le moyen astral où les âmes sont plus évoluées et l’astral supérieur qui est le plus lumineux et le plus évolué pour les âmes.

Les âmes du bas astral qui sont des âmes de personnes non évoluées spirituellement, prennent en otage les médiums qui ne savent pas gérer leur don, réclamer la plus belle des lumières, elles leur donnent alors, tout ce qu’il y a de plus stupide, de plus sale, de plus grossier et de négatif. Elles font d’ailleurs un mal fou à certains médiums qui sont trop volontaires, qui ont trop d’égo et un mental agité et négatif. Ces médiums entendent ces âmes du bas astral, et croient que ce qu’elles disent est vrai parce que ces âmes sont malines, elles disent du vrai pour vous mettre en confiance, elles s’intègrent dans vos conversations avec d’autres âmes et vous font croire n’importe quoi, elles modifient vos comportements, peuvent vous rendre dépressifs, fous.

Pour capter quand on est médium, des âmes lumineuses il faut être dans une grande détente, sans égo, dans un état méditatif, dans la sainteté, dans la lumière et la spiritualité. Dans ces conditions, un médium captera des êtres de lumière et recevra de beaux messages pour les autres.

Quand on est mal, négatif, on ne peut pas capter des ondes lumineuses, on ne peut qu’attirer le bas astral.

L’au-delà est comme sur Terre, il y a des êtres lumineux et des êtres maléfiques. Les belles âmes récoltent des vies futures lumineuses, les âmes maléfiques ont un jour le choc en retour du mal qu’elles ont fait et finissent par imploser si elles ne se corrigent pas.

Par ailleurs, voici une troublante vérité:

Il arrive qu’une personne décède jeune vers 18 ans et plus, et se réincarne quelques années après dans ce même siècle. L’âme de cette personne se sera donc réincarnée deux fois, dans 2 corps humains différents, dans 2 endroits différents avec 2 familles différentes et avec chaque fois un destin différent. Mais quand vous décéderez à votre tour, vous retrouverez dans l’au-delà cette personne avec l’aspect physique de sa première vie, telle que vous l’avez connu à moins qu’elle meure jeune à nouveau, à plus de 18 ans, à ce moment là elle aura une fois dans l’au-delà l’aspect physique de sa dernière vie.

Beaucoup parmi nous l’ignore, mais si vous êtes mort jeune dans votre vie avant celle-ci et que vous avez eu des enfants et que vous vous êtes réincarné peu de temps après, et bien vous serez là aussi réincarné dans un corps humain différent, dans un endroit différent, dans une famille différente… Et vous aurez vivant parallèlement à vous, sans le savoir, vos enfants de votre dernière vie. Ainsi, ceux qui peuvent le savoir, diront par exemple: J’ai 35 ans et deux enfants de 40 et 55 ans!!!

Image de prévisualisation YouTube 

 

Qu’est-ce qu’on fera quand on sera mort?

1382873_616850321710389_1127863771_n

Bonne question n’est-ce pas?

Comme la mort n’est qu’un passage vers une autre vie, on a donc encore beaucoup de choses à vivre. Mon guide (qui n’a pas d’ailes bien sûr) m’a dit ceci à ce sujet:

« Cela dépend de chaque individualité et de son évolution passée. Suivant cela, après notre mort et quand on  a un esprit clair, on voit immédiatement sa famille restée sur Terre ou les êtres chers des derniers moments. On sonde alors l’esprit de ces personnes pour savoir si elles nous ont aimé autant qu’on les a aimé. Selon la réponse, et si on est assez fort, on va se demander si on peut aider une personne qui nous était chère, et si on peut l’aider on restera près d’elle pour le faire, mais si on s’aperçoit qu’elle ne nous aimait pas et bien on peut décider de la quitter définitivement. On peut ignorer les choses et les êtres qui ne nous intéressent pas et dans l’au-delà on a la chance d’éloigner les gens que l’on aime pas. On retrouve aussi les gens que l’on a aimé dans cette vie et dans d’autres, dans l’au-delà et quand on est rassuré dans ce nouvel espace, on se demande alors ce qu’on va bien pouvoir y faire. Et là, tout d’un coup, les choses s’ouvrent et il nous arrive un flot d’idées!!!. Suivant ses propres aptitudes, joies et intérêts on fait ses choix. Puis ensuite, on s’installe dans ces références en essayant de les prendre de A à Z. On commence donc à s’initier en cherchant parmi les humains, les personnes qui ont ces aptitudes communes. Par exemple, si on souhaite devenir chirurgien et bien nous irons observer un chirurgien et apprendre le métier de cette façon. On se dit alors: « Est-ce que je suis capable de faire ça dans ma prochaine incarnation? ». Certains étudient plusieurs disciplines à fond. D’autres restent près de leur famille car c’est toujours ce qui réchauffe l’âme. La plupart du temps on essaye d’aider les êtres chers en leur donnant des motivations et de l’énergie.

On a aussi des merveilles à découvrir car à chaque instant, notre regard sait apprécier la vie parce qu’on la ressent pleinement. On a l’impression que notre énergie explose de bonheur dans un gloria avec la plus petite chose regardée. On a l’impression d’être le frère de cette chose ou de cet être, de partager son ressenti, son être.

On voit vivre les humains et quand quelque chose ne nous plaît pas on part immédiatement vers autre chose de plus joyeux sachant qu’on se déplace à la vitesse de la lumière.

On peut aussi faire les voyages que l’on veut sans se déplacer, on en a la vision grandeur nature.

On est toujours dans la lumière, le noir n’existe pas mais les âmes en souffrance sont dans une sorte de brume, de torpeur.

On peut plaisanter et discuter télépathiquement avec nos bons amis et les gens qu’on a aimé. On peut se reposer. Mais il y a des codes et des engagements à respecter quotidiennement pour l’évolution de l’âme.

Un autre côté positif de l’au-delà, c’est qu’on est au courant de tout immédiatement. Et si on pose une question on a immédiatement la réponse qui vient des grands de 5ème dimension qu’on entend mais qu’on ne voit pas. Les grands sont les âmes des dimensions supérieures, les très grands sont les extra-terrestres. C’est comme pour les primaires à l’école qui nomment les grands des classes supérieures.

Pour les êtres lumineux de l’au-delà tout est positif, ils savent que tout est important et que rien n’est négatif.

Le temps est très différent, plus long et plus tranquille. On a le temps de faire tout ce que l’on souhaite, calmement et on ne vit que dans le présent c’est pour cela qu’ils ont du mal à se remémorer certains souvenirs. Ils sont obligés d’aller voir dans les annales akashiques pour nous répondre car au terme de 6 mois environ on perd la mémoire si on a pas demandé à la conserver.

On a un corps qui a l’apparence de celui des incarnés car dans l’au-delà il y a de la matière mais elle est tellement subtile et la vibration tellement! tellement plus élevée qu’on a une apparence recomposée d’après l’âge dans lequel on était le plus fort dans sa dernière vie. Environ 20-30 ans. Vous ressemblerez donc à la personne que vous étiez à cet âge là.

Pour être bien dans l’au-delà, il faut arriver en paix, et être ensuite volontaire pour y vivre tout ce qui est possible d’y vivre, il faut être dans un bon état d’esprit, ce n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde. « 

Nous venons ici de parler d’un départ normal dans l’au-delà mais il faut savoir que les âmes traumatisées comme celles qui ont vécu des tsunamis, tremblements de terre, les camps de concentration ou une mort tragique arrivent dans l’au-delà tellement choquées, terrifiées et traumatisées qu’il est dans cet état, impossible de les aider. Par contre, on leur envoie des forces pour que leur temps de souffrance leur paraisse un peu moins long. Elles peuvent rester ainsi, en détresse des mois voir des années. Mais dès qu’elles tapent du pied pour repartir en avant, alors là, on peut les aider et elles vont mieux. Sinon, elles ont l’impression de vivre un cauchemar sans fin. Et les âmes aidantes de l’au-delà doivent conserver leur énergie c’est pour cela qu’elles désertent ces âmes en souffrance extrême au moment des drames, parce qu’elles leur pomperaient toute leur énergie.

Une âme choquée ne peut pas être aidée, il faut qu’elle s’apaise pour recevoir.

Toutes les âmes interrogées disent la même chose.

 


Les Annales Akashiques ou mémoire universelle

 Les Annales Akashiques ou mémoire universelle dans LES ANNALES AKHASHIQUES OU BIBLIOTHEQUE UNIVERSELLE ***** 422797_400969493252102_561304115_n

PAR ANNE DUQUESNE

 Les Annales Akashiques sont une empreinte énergétique de toute pensée, action, émotion et expérience qui a eu lieu dans le temps et l’espace. Les Annales Akashiques peuvent aussi être comprises comme l’empreinte de toutes les expériences de toute vie dans toutes les réalités. Elles sont un dépôt d’information holographique éthérique pour la conscience humaine dans le passé, le présent et les potentiels pour l’avenir. L’énergie qui assemble les Annales Akashiques est l’énergie de l’Amour ! Les connaissances contenues dans les Annales Akashiques sont imprimées sur une substance subtile appelé Akasha, qui représente l’énergie d’Amour qui imprègne et crée tout dans l’Univers.

L’Akasha est disponible partout, tout le temps.  Tout être dans l’Univers contribue aux Annales Akashiques et peut y accéder. Parce que nous sommes tous créés par l’énergie de l’Amour et reliés à elle, notre divin droit de naissance comprend l’accès à la sagesse divine et à la connaissance contenues dans les Annales Akashiques.

Les Annales Akashiques sont comme l’ADN de l’univers. Elles contiennent un recueil de tout ce qui a eu lieu dans le passé et notre passé, et elles détiennent un ensemble complet d’informations concernant les possibilités pour l’avenir. Chaque âme individuelle a sa propre Annale Akashique unique dans son âme. 

Une façon de comprendre les Annales Akashiques est de les envisager comme un livre qui contient toute l’histoire de votre âme, ainsi que tous les aspects de qui vous êtes maintenant et tous les potentiels pour votre avenir. Ce livre métaphorique est tellement vaste qu’il ne pourrait jamais exister physiquement. Il est donc enregistré sous forme d’énergie dans la vibration de l’Amour qui assemble tout dans l’Univers et plus précisément dans le corps éthérique qui entoure notre corps physique. Lequel corps quitte avec notre âme, notre corps, quand nous mourrons.

Les Annales Akashiques sont un des outils les plus puissants disponibles aujourd’hui sur la planète pour nous aider à nous souvenir de notre Unité avec tout être dans l’Univers et à trouver notre pouvoir personnel et collectif pour créer les réalités que nous désirons.

Quelle est l’histoire des Annales Akashiques ?

Le concept des Annales Akashiques a été évoqué dans chacune des traditions spirituelles de la planète. Dans la Bible, elles sont appelées le Livre de Vie. Les Annales Akashiques sont également nommées Esprit Cosmique ou Mental Universel, ainsi que Œil de Dieu et Parole de Dieu. Les allusions aux Annales Akashiques, ou Livre de Vie éternel, remontent loin dans l’antiquité. Dans l’Ancien Testament et au-delà, ces évocations nous donnent le sentiment qu’il existe un entrepôt collectif de connaissances qui est écrit sur le tissu de la réalité.

L’énergie qui contient l’information des Annales Akashiques est appelée Akasha, terme sanskrit signifiant « substance primordiale ». C’est l’énergie qui assemble tout dans l’Univers. C’est l’énergie de l’amour. Chacune des vibrations qui se produisent dans l’Univers par nos pensées, nos paroles et nos actions crée une empreinte indélébile sur l’Akasha, ce qui laisse un enregistrement énergétique de toute âme et de toute création.

Une traduction simple de « Akasha » est « un espace ou lieu de stockage invisible ». Les Annales Akashiques sont donc une bibliothèque cachée de documents imprimés sur l’espace subtil de l’Akasha. Les Annales Akashiques sont considérées comme ayant existé depuis le début du continuum espace-temps de la planète Terre.

Qui a accès aux Annales akashiques ?

Tout le monde ! Tout comme nous avons différents types de bibliothèques physiques, telles que les bibliothèques juridiques et les bibliothèques médicales, il existe différentes bibliothèques éthérées dans les Annales Akashiques. Chaque personne, animal, groupe, organisation, événement et lieu sur la Terre a une Annale Akashique qui lui est propre. Par droit de naissance divin, nous avons la capacité d’accéder à nos propres Annales Akashiques personnelles, ainsi qu’aux Annales de tous les groupes dont nous faisons partie.

Chaque être sur la planète peut accéder aux secteurs des Annales Akashiques dans lesquels son âme joue un rôle. Sinon, personne ne peut accéder à nos Annales Akashiques personnelles sans notre autorisation. Les Annales Akashiques sont protégées par des êtres spirituels qui sont désignés comme les Guides, les Conservateurs, ou les Gardiens des Annales Akashiques. Ces Esprits Gardiens nous aident à accéder à nos Annales Akashiques, et ils tiennent les informations qui y sont contenues sous une solide protection énergétique.

A notre arrivée dans l’au-delà nous pourrons encore une fois, revoir le film de nos vies passées car chaque événement marquant de nos existences est filmé dans le corps éthérique. Voir ce film nous permet de savoir et de connaître notre parcours d’âme, mais aussi de le corriger (et c’est le but) en combattant et en dominant nos erreurs passées. Nous savons alors ce qu’il faut comprendre et changer en nous pour évoluer.

Comment puis-je accéder aux Annales akashiques ?

Souvent, les gens doués ont accès aux Annales Akashiques par l’intuition, la prière, la méditation et des flashes de clairvoyance. Beaucoup parmi nous expérimentent quotidiennement en rêves, ces aperçus des Annales Akashiques. Pour beaucoup de gens, le fait de s’ouvrir délibérément à leur intuition et à leur guidance intérieure procure une ouverture puissante à l’information des Annales Akashiques.

Nous pouvons apprendre à accéder aux Annales Akashiques plus particulièrement en apprenant des techniques pour les ouvrir. Ces techniques peuvent inclure l’utilisation de méditations, de techniques de respiration, et la récitation sacrée d’une prière d’ouverture. Bien qu’il n’existe aucune institution qui régisse ce travail, de nombreux enseignants qualifiés et fiables sont là pour vous aider. 

En plus d’ouvrir nous-mêmes les Annales, nous pouvons trouver beaucoup d’éclaircissements grâce à une consultation des Annales Akashiques. Une Consultation ou Lecture, consiste à demander à quelqu’un de l’au-delà ou qui a l’expérience et la compétence pour travailler avec les Annales Akashiques d’ouvrir votre dossier pour vous permettre d’en recevoir les informations. Une Consultation des Annales Akashiques peut être extrêmement précieuse, car elle offre des informations précises provenant directement de votre propre voyage d’âme. Une Consultation des Annales Akashiques permet de répondre à toute question concernant votre vie d’âme.

Quelles informations puis-je obtenir des Annales Akashiques ?

Les Annales Akashiques contiennent toutes les pensées, les émotions, les actions et les expériences qui aient jamais eu lieu dans le temps et l’espace. Vos Annales Akashiques personnelles contiennent tous les éléments d’information concernant l’expérience de votre âme. Dans les Annales, vous pouvez en apprendre davantage sur vos relations, votre santé, le chemin de votre âme, et tout autre sujet imaginable qui vous concerne ! Parce que l’information contenue dans les Annales Akashiques est conservée dans l’énergie de l’amour, les réponses que vous recevez lors d’une Lecture Akashique vous offrent aide et espoir, ainsi qu’une plus grande responsabilisation par la connaissance de la vérité de votre situation et des possibilités qui se présentent dans votre vie. Dans nos annales, on trouve les précieux karmas responsables de nos peurs, angoisses, malaises et maladies.

A la mort de l’âme, en 10ème dimension, nos annales disparaissent avec nous.

N’est-ce pas extraordinaire?

christestseigneur |
Le journal de la Grenouille |
israel12 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Source de Vie
| courspdv
| paroissesaintemariemadeleine